dimanche 24 juillet 2011

L'européisme économique face à la réalité


video


J-P Petit glisse ici quelques vérités : la zone euro (qui réunit des économies qui n'ont rien à voir ce qui a pour résultat fatal de les faire diverger d'avantage) est un pur échec. Les solutions européistes bien sûr consistent à continuer sur cette voie, accroitre le budget central, augmenter les transferts etc. avec les euro-technocrates aux commandes.  Ah mais pourquoi donc l'Europe réelle est-elle si éloignée des beaux schémas européistes ? Tout est à refaire ! Bref, les européistes sont simplement discrédités par les faits, ce sont des morts vivants, des zombis qui voient leur château de carte s'effondrer. 

Comme l'a très bien montré Roland Hureaux ( "Les hauteurs béantes de l'Europe") l'européisme n'est qu'une variante de totalitarisme, c'est une idéologie, un projet préconçu basé sur une idée simpliste (unifier les Etats est quoi qu'il arrive la solution) et qui tente de s'imposer contre une réalité par essence complexe ce qui aboutit à un clash et à une régression sociale assurée. En ce sens, l'européisme est la suite logique du nazisme et du communisme.
A cela il faut cependant ajouter qu'il s'agit non seulement d'une idéologie, mais également d'un projet de domination impérial, américain pour être plus précis (lisez Brzezinski). Ce point crucial (qui reste encore le plus occulté) a été exposé notamment par François Asselineau.

Pour finir, vous noterez dans la vidéo la présence du président de la fondation européiste Robert-Schuman; Robert Schuman, un mythe made by CIA.


Eurokritik


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire